Karpatt - Angora
Karpatt - Angora

1. Salvador2. J'suis mort3. Amours d'été4. Partage5. Chez toi6. Péniche7. Encombrants8. Pupuseria9. Ecarteleur10. Pétales11. Moulinette12. Cordes13. Un jeuFacebookInstagramTwitter

Cliquez sur un titre pour l’écouter.

Karpatt - Angora

Karpatt

Nouvel album //
Angora

Chanson française, jazz manouche, rock, et aujourd’hui explorant les rythmiques sud-américaines, ajoutant des petites touches électro çà et là, il n’y a pas de frontières dans les musiques créées par Karpatt, qui compose au gré des envies, mais aussi au gré des voyages et des rencontres ayant ponctué la vie de ces musiciens curieux, guidés surtout par l’envie de partager des émotions, d’emmener l’auditeur ailleurs.



"Artistes emblématiques d'une chanson française qui manie la prose de l'asphalte du titi universel... Karpatt aime chanter les gros bras qui ne pleurent pas, les égratignures des anti-héros, avec un hommage pied de nez à Mano Solo, l'un de leurs parrains de musique et de tournées."
- Vanessa Fara - La Terrasse

"Cette attention à ce que la scène soit un lieu vivant, ouvert à la surprise, est aussi l'une des qualités de Karpatt"
- Sylvain Ciclier - Le Monde

Karpatt

Bio

"La chanson que cultive Karpatt inocule de l'ironie à son ire et de l'humour à ses hymnes d'amour. Salutaire bol d'air."
- Fara C - L'Humanité

"Loin de s'affadir avec le temps, Karpatt surprend encore et toujours, autant par ses textes que part ses musiques. Sa recette ? Son dynamisme et la volonté de se surprendre et de se renouveler en permanence." -Francofans

Déjà vingt ans que Karpatt sème ses chansons, dans les bars et salles de France mais aussi à travers le monde. Le sixième album s’appelle « Angora », titre hautement symbolique pour le trio. L’Angora, c’est le nom du lieu parisien où les chansons de ce disque sont nées. Angora aussi parce que Karpatt, c’est avant tout de la chanson populaire.

Depuis les “chansons roots” de l’album À l’Ombre du Ficus, et l’inoubliable titre Big Bossa, Karpatt aura fait un sacré chemin, de bars en salles de concerts, de Paris à l’Amérique Centrale en passant par l’Europe de l’Est et l’Indonésie. Une route ponctuée de titres devenus cultes pour son public fidèle. Soulève ta jupe, Fan de maman, Le fil, Léon, Lino ou plus récemment Palais Royal, dédié à Mano Solo (sûrement le premier “fan” du groupe), ou Un jeu qu’ils se sont amusés à remixer sur ce dernier album. Autant de refrains qui ont marqué quelques milliers d’esprits ces vingt dernières années. Avec légèreté et simplicité, avec des émotions sur le fil ou avec humour, Karpatt a construit une relation complice avec un public qui a suivi le trio dans toutes ses aventures, dans toutes ses orientations musicales.

Chanson française, jazz manouche, rock, et aujourd’hui explorant les rythmiques sud-américaines, ajoutant des petites touches électro çà et là, il n’y a pas de frontières dans les musiques créées par le guitariste Gaëtan Lerat , le contrebassiste Hervé Jégousso et le chanteur Fred Rollat , qui composent au gré des envies, mais aussi au gré des voyages et des rencontres ayant ponctué la vie de ces musiciens curieux, guidés surtout par l’envie de partager des émotions, d’emmener l’auditeur ailleurs.

Un désir que l’on ressent également à travers la plume de Fred Rollat. Toujours sincères, ses histoires nous touchent, qu’il s’agisse de textes intimistes (Partage), ou d’observation d’un monde qui part à vau-l’eau (Moulinette, Encombrants). Tel un peintre en sentiments, ce fin observateur trouve toujours les mots pour nous faire sourire, avec parfois un soupçon de nostalgie (Un jeu, Amours d’été). La portée de ses histoires souvent vécues, ses mots simples et ses refrains entêtants est universelle. C’est bien comme ça que depuis 20 ans, ils ont pu partager avec des milliers de fans, à travers autant de concerts et six albums, cette “liberté de faire la fête”, comme il le dit si bien dans Cordes, chanson narrant la jolie histoire d’un groupe libre et attachant.

Stéphanie Berrebi

Frédéric Rollat, auteur, compositeur, interprète écrit ses premiers textes en 1983. Entre 1990 et 1994, il sera chanteur et choriste du groupe Yan et les abeilles avant de créer le groupe Karpatt en 1994. Frédéric Rollat donne également des cours d’écriture depuis de nombreuses années en milieu associatif et scolaire.

Gaétan Lerat, guitariste et membre du groupe depuis le début, compose également pour de nombreux documentaires (Belle île la bien nommée). Autodidacte, il a également participé en 2008 à l’enregistrement de l’album de Yahia Dikes (D’jolo).

Hervé Jégousso et sa contrebasse rejoignent le duo en 2002 pour la sortie de l’album ‘À l’ombre du ficus’. Hervé sort du conservatoire national supérieur de musique de Paris en 2003 (1er prix de jazz), après des études en musicologie et un diplôme de fin d’études au CNR de Bordeaux.